ACTU

OM PRIME JUNIOR

LES CENTRES

SERVICES

MEDIAS

partenaires

OM LUDIQ CAMP

© 2017  |  stages multi-sports  |  école de foot  |  anniversaires

November 27, 2017

November 6, 2017

Please reload

Posts Récents

La Farlède en fête !

November 27, 2017

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

D'Alger à Marseille !

6 Nov 2017

 

Les petits académiciens OM Ludiq Camp d’Alger sont venus à Marseille pour un week-end sportif et touristique (20 au 23 Octobre) ! Accompagnés par le gérant du Foot5 d’Alger Hocine et quelques parents, les minots ont commencé leur périple au Monclub2.0 de St Marcel. Au programme, une matinée multisport, mêlant Basket et la fameuse machine à shoot unique dans la région et du badminton. Mais pas d’inquiétude, ils ont pu fouler la pelouse lors d'un petit match exhibition. Il fallait bien se dégourdir les jambes avant le grand tournoi Ludiq’ League de Dimanche.

 

Une fois le repas du midi terminé au Fuxia, place aux Huiles, la délégation s’est empressée de découvrir la ville : son Vieux Port sous un beau soleil d’Octobre (à croire qu’il fait toujours aussi beau à Marseille), la Major, l’esplanade du J4 et son Mucem et bien entendu un détour à Notre Dame de la Garde. Le temps se couvre certes, mais la vue sur le Vélodrome est toujours aussi spectaculaire, un avant-goût de ce qui allait les attendre pour le Clasico.


Mais avant de se pencher sur les pro, les Algériens ont surtout participé au tournoi Ludiq’ League organisé par l’équipe de Monclub Futbol. En ce dimanche matin, des équipes de St Loup, de St Marcel, de la Ciotat, de Bouc Bel Air et donc d’Alger sont venus se défier sur la matinée. Malgré une belle aisance technique et de nombreuses situations chaudes, nos minots se sont inclinés en quart de finale contre une belle team venue tout droit de la Ciotat. N’en déplaise aux organisateurs, c’est l’équipe locale de Bouc Bel Air qui s’est imposée…mais il reste encore de nombreux tournois OMLC pour faire la différence…peut être une revanche sur Alger un jour !

 

Après ce moment d’émotions, personne n’aime pe